*

PARADIS FORMATION


La formation en conduite supervisée est une forme de conduite accompagnée réservée aux personnes âgées de plus de 18 ans. Elle s'applique à la catégorie B du permis de conduire. Elle peut se faire soit directement à l'issue de la formation initiale (obtention du code de la route), soit après un échec à l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire. Elle implique une durée et un kilométrage parcouru minimaux ainsi que le respect de règles de conduite particulières.

Déroulement de la formation

La formation initiale ne peut pas être inférieure à 20 heures de cours de conduite avec un moniteur sauf si vous êtes :

  • déjà titulaire d'une autre catégorie de permis (sauf les catégories AM et B1) : pas de nombre minimum d'heures obligatoire imposé, cela dépend de votre progression dans l'apprentissage ;
  • élève suivant une formation limitée à la conduite de véhicules équipés d'une boîte de vitessesautomatique : un volume minimum de 13 heures est requis.21Le véhicule utilisé doit être équipé d'un signe distinctif "conduite accompagnée" apposé à l'arrière.

Durant l'apprentissage, la vitesse est limitée :

  • à 110 km/h sur les sections d'autoroutes où la vitesse est limitée à 130 km/h,

  • à 100 km/h sur les autres sections d'autoroutes et les routes à deux chaussées séparées par un terre-plein central,

  • à 80 km/h sur les autres routes,

  • à 50km/h en agglomération.

L'accompagnateur doit être titulaire depuis au moins 5 ans du permis de conduire de la catégorie B. Il ne doit pas avoir fait l'objet d'une annulation ou d'une invalidation du permis de conduire durant les 5 années précédentes.

Après la formation initiale

Le candidat peut choisir ce type de formation dès qu'il a achevé sa formation initiale.

Il doit, dans ce cas, avoir obtenu :

  • un accord préalable sur l'extension de garantie nécessaire de la société d'assurance qui assure le ou les véhicules utilisés pendant l'apprentissage,

  • et l'attestation de fin de formation (AFFI) prévue dans le livret d'apprentissage.

Après un échec à l'épreuve pratique

Le candidat peut opter pour cette formation, après un échec à l'épreuve pratique de l'examen.

Il doit, dans ce cas, avoir obtenu :

  • un accord préalable écrit de la société d'assurances auprès de laquelle a été souscrit le contrat pour le ou les véhicules utilisés pendant l'apprentissage sur l'extension de garantie nécessaire . Cet accord précise le ou les noms des accompagnateurs autorisés par la société d'assurances à assurer cette fonction.

  • et une autorisation de conduire en conduite supervisée délivrée par l'enseignant à l'issue d'un rendez-vous préalable de 2 heures comprenant une heure minimum de conduite et un bilan personnalisé.

Examen pratique

Lorsque le candidat a rempli les conditions requises pour cette formation, il peut passer, ou repasser, l'épreuve pratique de l'examen du permis de conduire.